jeudi 6 novembre 2008

Pertinence du code: Remise en question...

Je donne une grande importance au code de déontologie. Certains diront que je ne devrais pas m'imposer ma propre législature, que je devrais rester libre. Mais comme c'est "ma" législature, alors en quoi ma liberté est-elle amoindrie? La raison pour laquelle je donne tant d'importance au code, c'est que ça me donne des engagements à respecter envers mes lecteurs.

Je sais que le code de déontologie était présent sur nos blogs scolaires principalement pour délimiter l'acceptable et assurer une pratique carnetière saine et adéquate. Sans code, on aurait sûrement vu des choses inappropriées. Évidemment, on ne peut pas, en confiant quelque chose de précieux à quelqu'un qu'on de connaît pas, lui permettre d'en faire l'utilisation qu'il veut. Et si cette personne décidait d'acquérir son propre bien? Plus besoin de confiance? Plus besoin d'assurances?

Je suis le seul des cinq blogueurs à avoir un code de déontologie. Charles-Olivier, Félix, "L" et Thomas n'en ont pas, pour des raisons qui, je l'estime, sont parfaitement justifiables. Thomas affirme que le code est synonyme de conformisme et de censure, Félix a décidé de ne pas garder le sien, probablement à cause du lien avec les blogs scolaires dont il souhaite se détacher. Et moi, dans tout ça? Un mouton blanc parmi des moutons noirs? Un mouton en cage parmi des moutons libres? Et tant qu'à y être, un mouton parmi des requins?

Franchement, je ne sais pas. Sûrement pas un mouton blanc parmi les moutons noirs, en tout cas. Malgré l'absence de code, je sais que mes compatriotes blogueurs savent faire preuve de bonne conscience.

Éclairez-moi donc sur cette question... le code est-il vraiment pertinent, maintenant que je ne suis plus sur une blogosphère scolaire, mais bien chez moi?

2 commentaires:

Theplayer131 a dit…

Pour moi, je jugais que je risquais de ne pas respecter des parties de mon code avec mes textes "Histoires pour toi". Raison valable, je présume...

Je ne croit pas que le code empêche la liberté, car c'est nous qui avons décidé de ce que nous avions mis dessus. Les blagues de Thomas ne peuvent rentrer dans aucun code, c'est son choix. Mais des règles, si justes sont-elles, ont toujours leur place.

Thomas V.https://www.blogger.com/terms.g a dit…

Une réponse simple, concise et pertinente :


NON, FFS

J'ai déjà argumenté là-dessu, je ne le referais pas.